jeudi 8 décembre 2011

soirée sexe pour trois filles

Plaisir et douceur d’une peau de femme, seins dressés venant à la rencontre de ma langue avide, sensualité de l’amour d’une femme…des frissons me prennent encore en  me mettant à mon clavier pour vous raconter ce doux souvenir et mes doigts descendent le long de ma nuisette soyeuse pour caresser mon minou déjà humide en essayant de retrouver les sensations de cette nuit torride 
 


 
 C’était il y a quelques années ,jeune embauchée et un peu stressée par cette nouvelle vie moderne je m’étais laissée tentée par l’invitation de Béatrice,  une jolie collègue, de m’inscrire à un cour de yoga  pour évacuer toute cette tension et nous nous étions vites retrouvées un groupe d’amies en collants moulants riant de notre manque de souplesse et nous amusant comme des collégiennes même sous les douches ou je prenais plaisir à laisser la brune  Eva me frotter le dos et me caresser discrètement les fesses sous le jet d’eau chaude.
C’est donc tout naturellement que nous avons programmé une soirée « entre filles » toutes les trois et après un repas bien arrosé passé à rire nous nous sommes retrouvées chez Béa pour partager un dernier verre 


et nous voilà assises toutes les trois sur le petit clic clac à nous raconter nos aventures les plus « chaudes » et à nous exciter en imaginant ces récits de plus en plus osés , Eva avait posé sa main sur ma cuisse et faisais remonter doucement ma jupe grâce à des caresses imperceptibles, Béa qui était la plus saoule de nous trois avait dit en arrivant que son soutien-gorge la gênait et l’avais enlevé aussitôt et je voyais ses seins nus danser au rythme de son rire par l’entrebâillement de son chemisier qu’elle avait mal fermé , mais c’est la chaude Eva qui a mis le feu au poudre en racontant un strip-tease et en se mettant debout sur la table basse pour mieux nous raconter  et joignant le geste à la parole se retrouvant nue devant nous à caresser son minou en écartant ses lèvres comme pour nous inviter à y déposer un baiser !! 




 

c’est d’ailleurs ce que fait Béa en attrapant les fesses de Béa d’une main et ma tête de l’autre pour que nos langues se mélangent dans un langoureux baisers sur le clito brulant de la belle Eva qui descend vite de sa table pour me chevaucher afin de pouvoir m’embrasser à pleine bouche, avidement alors que Béa glisse ses mains le long de mes cuisses afin de les positionner sur ma chatte qui ne demande qu’à être stimulée   !! elle glisse un doigt entre mes lèvres et y découvre à quel point Je suis mouillée! Hummm 

 mon jus coule lentement le long de mes cuisses ce qui lui laisse échapper un gémissement de plaisir ! elle y insère un doigt, puis deux… ils glissent si aisément à l’intérieur de moi… Hummmmm   pendant ce temps la  délicieuse Eva  s’empare de mes deux seins qu’elle pousse l’un contre l’autre à m’en faire presque mal! Leurs pointes se touchent, s’agacent! Elle les englobe fermement, les suce goulûment! Tout en continuant ce pétrissage tout à fait suave et lancinant, elle  glisse ses doigts le long de mon ventre afin de terminer leur route sur mon clito, elle le pétrit avec force à deux doigts le masturbant comme si c’était un sexe d’homme Hummmm   elle amplifie cette caresse puis le lâche après quelques secondes : Je sens la vibration sursauter à l’intérieur de mon pubis et  je sens mon jus couler instantanément le long de mes cuisses… Elle le voit. De son index, elle en récolte une bonne quantité et me le glisse en bouche !
Des  mains empoignent mes fesses et guident mes mouvements … ces deux corps veulent me faire jouir et mes deux amantes  me guident pour amener  mon corps à propulser une multitude de jets puissants signe d’un orgasme intense !!!
des doigts se glissent en moi, lentement, profondément… une bouche gourmande se pose sur ma chatte offerte alors que des mains s’enlacent en pétrissant mes seins dressés  je déchaine mes hanches de manière endiablée, je cambre le dos en laissant échapper un cri d’extase  si fort  que j’ai souvent pensé en souriant que la moitié du centre-ville m’avait entendu jouir ce soir-là !
 nous avons fini la nuit en nous trainant jusqu’au lit de la brulante Eva et nos corps se sont à nouveau mélangés, nos mains, nos bouches, et nos sexes menant leurs propres chemins de plaisir pour finalement ne faire qu’un dans des orgasmes à répétitions   jusqu’au petit matin pour finir enlacées toutes les trois nous endormant sur des draps humides aux effluves de cyprine




Voilà pourquoi quand on me dit qu’il n’y a rien de plus beau que deux corps de filles en train de s’aimer je souris en pensant à nos trois corps enlacés

Kisss mes coquines !